Skip to content

Crise profonde à Libération

27/11/2013

Presque tous les salariés du quotidien ont contesté  mardi un plan de rigueur prévoyant notamment une baisse des salaires, pourtant jugé par la direction indispensable pour sauver l’emploi et le journal. Libération est certainement le titre ayant le plus souffert en 2013, avec des ventes au numéro en recul de près de 30%. Les pertes, qui devraient ainsi atteindre un million d’euros cette année, sont plus faibles que celles du Parisien ou des Echos, mais contrairement à ces autres titres, le Libération n’est pas adossé à un solide groupe. D’autre part, le quotidien doit rembourser une dette de six millions d’euros, à hauteur de 1.5 millions par an. Afin de se remettre à flot,  la direction a annoncé un plan visant à réduire les coûts dont une baisse temporaire des salaires, des départs volontaires à la retraite et des passages à temps partiel.

Le plan prévoit au total 4 millions d’euros d’économie, dont 2 millions sur la masse salariale (qui représente au total 21 millions par an). La baisse des salaires sera donc en moyenne de 10% « avec une baisse plus  forte pour les hauts salaires et réduite pour les bas salaires », a précisé le  délégué SUD, Tonino Serafini. Les salaires reviendraient à leur niveau initial si la situation s’améliore.

Les actionnaires du quotidien ont affirmé soutenir la direction : « Quel que soit le résultat du vote, les  actionnaires soutiennent le directoire », a déclaré François Moulias,  représentant de la société Bruno Ledoux, qui s’exprimait au nom des  actionnaires. Ces derniers ont par ailleurs refusé de réinvestir dans le titre. D’autre part, un des propriétaires, le groupe italien Ersel, a annoncé vouloir se désengager du groupe. Ainsi, la direction cherche « un nouvel actionnaire de référence, de long  terme, avec une vision stratégique, dans les mois qui viennent », explique Nicolas Demorand. Des changements éditoriaux ont également été annoncés : la version papier doit devenir « plus dense et plus tournée vers l’analyse et le décryptage », alors que le site sera lui consacré à l’actualité plus chaude.

(Source : CB News)

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :