Skip to content

Le fondateur de eBay annonce la création d’un média d’investigation

17/10/2013

Cette nouvelle intervient quelques semaines seulement après le rachat du « Washington Post » par Jeff Bezos, le fondateur d’Amazon. L’information confirme l’intérêt des nouveaux milliardaires d’internet pour le secteur de la presse. En effet, Glenn Greenwald, le journaliste du Guardian qui a révélé les écoutes de la NSA et Pierre Omidyar, le fondateur de eBay, un Franco-Américain d’origine iranienne, préparent le lancement d’un nouveau média aux Etats-Unis.

Plus tôt dans la semaine, c’est l’annonce de la démission de Glenn Greenwald du quotidien anglais qui avait fait sensation. Le journaliste avait alors déclaré avoir reçu une offre « impossible à refuser ». On sait aujourd’hui que cette offre venait de Pierre Omidyar. Ce dernier, né à Paris, est devenu milliardaire il y a quinze ans, alors qu’il en avait 31, lors de l’introduction en bourse du site d’enchère en ligne. Il y a trois ans, il avait déjà lancé un site d’investigation journalistique à Hawaï, aux Etats-Unis.

Le milliardaire avait appris que Glenn Greenwald avait un projet de média avec certains de ses collaborateurs, dont sa femme, également journaliste. Disposant d’une fortune supérieure à 8 milliards de dollars, Pierre Omidyar leur a tout simplement proposé de fusionner leurs projets, en assurant des moyens qui permettraient de développer le journalisme d’investigation au sein de cette structure, tout en couvrant tous les champs de l’information. L’équipe, formée de jeunes journalistes, s’appuiera sur les nouvelles technologies, point fort du fondateur, afin de créer le média de l’ère digitale. Le nom de ce dernier reste à l’heure actuelle inconnu.

L’investissement initial pour démarrer l’aventure est considérable : 250 millions de dollars, soit la somme que Pierre Omidyar était prêt à mettre pour racheter le Washington Post. Lorsqu’on lui demande les raisons d’un tel investissement, le milliardaire joue la carte philanthropique « J’ai toujours été d’avis qu’un bon format de journalisme était un ingrédient indispensable pour la démocratie. »

A l’image de Jeff Bezos ou Xavier Niel (le fondateur de Free est l’un des propriétaires du « Monde »), de tels investissements sont très positifs pour ces médias, tant que ces journaux ne se transforment pas en plateformes commerciales, alors que par exemple le fondateur d’Amazon est soupçonné de vouloir faire du « Washington Post » un piédestal pour mettre en avant son site de e-commerce. D’autre part, la volonté de vouloir proposer du journalisme d’investigation est une initiative courageuse, alors que des sites comme « Upworthy » et « Buzzfeed » veulent proposer une forme alternative d’information, plus directe et moins approfondie.

(Sources : Le Monde, rue89)

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :