Skip to content

Réduction des effectifs au Nouvel Obs

23/09/2013

Ouverture des dialogues entre la direction du Nouvel Observateur et ses salariés pour acter le départ d’une vingtaine de personnes d’ici fin 2014, dans le but de « réduire la masse salariale du groupe dans un contexte publicitaire dégradé ». Les salariés proches de la retraite seraient les premiers visés

« Il ne s’agit  pas d’un plan de départ, il n’y en a d’ailleurs jamais eu au Nouvel Observateur. Nous avons dit que nous étions ouverts à des demandes de salariés qui souhaitaient partir au coup par coup » a nuancé Nathalie Collin, la coprésidente du Nouvel Obs, afin de rassurer les collaborateurs et partenaires du groupe.

Cette déclaration confirme une information de « PresseNews », qui était intervenue juste après le lancement de la nouvelle formule de l’hebdomadaire. À cette occasion, le prix du magazine était passé de 3€50 à 3€80, et Claude Perdriel, le fondateur et propriétaire du Nouvel Obs, avait qualifié les comptes du groupe de « mauvais ».

« Tous nos journaux sont bénéficiaires, nos pertes sont dues à nos investissements dans le numérique, aujourd’hui encore, le papier paie le digital » avait d’ailleurs tempéré Nathalie Rollin.

Le groupe, notamment propriétaire de Challenges, Science et Avenir, et Rue89, a accusé l’an dernier « une perte nette de 4,8 millions d’euros, pour un chiffre d’affaire stable en un an de 96,9 millions », d’après les Échos.

(souces : CB News, L’Express, AFP)

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :