Skip to content

Le Gorafi, vrai succès pour fausses informations.

09/09/2013

Depuis plusieurs mois, un site internet continue de piéger des milliers de français crédules, et en fait rire des millions. Cette semaine, ce faux-journal spécialiste des canulars, a même franchi la barre des 45.000 abonnés sur Twitter. Le coup de maitre du site a surement eu lieu en avril dernier. France Inter consacrait alors une émission sur le scandale concernant le Grand Rabbin de France Gilles Bernheim, alors en pleine polémique. « Le plus drôle c’est que Jérôme Cahuzac a réagi en disant : ‘Ce que j’ai fait n’est pas bien mais franchement ce que je trouve intolérable, c’est le mensonge du rabbin » a déclaré un journaliste. Ce à quoi a répondu Pascale Clark « Non sérieusement ? » avant que le journaliste reprenne, sur de lui « Je vous assure, c’est d’ailleurs la seule interview que Cahuzac a donnée depuis son affaire. »

 

Bien entendu, ceci montre l’intérêt de la vérification des sources, mais cela n’est pas le but du site internet, alors que les rédacteurs du Gorafi s’amusent de voir à quel point leurs articles sont parfois pris au sérieux. Le magazine, aurait en effet été créé « après un conflit d’intérêts avec les créateurs du Figaro en 1826 ». Outre-Atlantique, le site de fausses-informations n’est pas quelque chose de nouveau. The Onion, journal satirique et autre spécialiste du canular, existe depuis 1988, et en moyenne 7.5 millions d’internautes par mois surfent sur leur site. Le ton employé – très journalistique – explique notamment le succès de ces sites internet.

 

Comme nombre de sites aujourd’hui, le Gorafi dispose d’une visibilité importante en partie grâce aux nombreux « partages » et « retweets » des liens de leurs articles sur les réseaux sociaux. Son caractère viral est indéniable. « Sans produire d’information, Le Gorafi est un site moderne car il marie à merveille le langage de l’info sérieuse du web, les codes de l’humour, et des titres qui donnent envie de partager leurs articles » explique Johan Hufnagel, rédacteur en chef de Slate.fr. Maniant ainsi à merveille les nouveaux codes humoristiques et le langage web, le Gorafi a donc les cartes en main pour devenir un Canard Enchainé 2.0. Reste à savoir si la rédaction du faux-journal décidera un jour de se prendre au sérieux.

Lien vers le site du Gorafi => http://www.legorafi.fr/

(sources : Télérama, Les inrocks)

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :