Skip to content

Le Particulier évolue pour rajeunir son lectorat

11/07/2012

Edité par le groupe Figaro, le Particulier n’avait pas évolué dans sa forme depuis 2001. Il entame, aujourd’hui, une nouvelle phase de son existence à travers une nouvelle formule qui bouleverse autant la forme que le fond, avec un objectif : « proposer une formule modernisée et continuer à faire croître notre portefeuille d’abonnés », explique Erwann Ferraton, directeur général adjoint.

La diffusion du Particulier a plutôt bien résisté ces dernières années. Pourquoi avez-vous décidé de changer ?
Erwann Ferraton. Dans un environnement qui bouge beaucoup, il était essentiel de revoir le Particulier qui s’appuie désormais sur une nouvelle baseline : « Toutes les informations juridiques et pratiques pour agir. » Nous avons la chance de pouvoir nous appuyer sur un portefeuille de 450 000 abonnés (pour une diffusion France payée de 451 737 exemplaires en 2011, NDLR), mais notre objectif est encore de faire progresser ce chiffre. Chaque mois, entre 8 000 et 10 000 exemplaires sont vendus en kiosque. Dans le contexte actuel, nous sommes moins sensibles aux chocs publicitaires.

Quels sont les grands changements à noter ?
E.F. Les grandes thématiques restent identiques : argent, placements, services bancaires, retraite ou encore fiscalité. Mais le contrat de lecture implique de nouveaux sujets avec, notamment, une partie consacrée au droit de la consommation ou encore la création d’un cahier baptisé Vos droits en pratique, qui regroupe tous les contenus juridiques. Cette nouvelle formule se veut plus incarnée avec des témoignages, mais aussi des formats courts comme Point sur…, Vrai-faux ou encore Comment ça marche ?

Le titre évolue beaucoup également dans sa forme…
E.F. Notre ambition est de proposer une maquette plus claire, plus lisible, plus dynamique, avec une meilleure gestion des relances. L’ouverture des papiers a également été revue avec une large part consacrée à l’infographie et à tous les éléments visuels qui facilitent la compréhension d’un sujet. Nous avons aussi travaillé sur la place de la photo en supprimant les photos prétexte pour mieux répondre à nos problématiques rédactionnelles. Avec toutes ces nouveautés, nous souhaitons capter une nouvelle cible d’abonnés, quadras et quinquas, et ainsi rajeunir notre lectorat.

Source : Les Clés de la Presse

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :