Skip to content

La presse se consomme autant en ligne que sur papier

14/05/2012

La presse papier a encore de l’avenir, si l’on en croît les résultats de l’Observatoire international des usages et des interactions médias de Deloitte, qui s’intéresse pour la 2ème fois à la France. Selon cette enquête, dont les résultats ont été présentés le 3 mai, près d’un Français sur deux préfère le papier aux supports numériques. Etat des lieux.

Les Français attachés à la télévision…
La télévision reste le média préféré des Français qui la citent à 58 %. Malgré une baisse de 9 points par rapport à 2011, Alexandre Buselli, responsable télécom, média et technologie chez Deloitte conseil, est persuadé que le média résistera au numérique, car « les gens aiment ses rendez-vous à horaires fixes. La télévision sera toujours très présente dans dix ans car elle a un effet social : les téléspectateurs ont le sentiment de partager quelque chose avec les autres, qui sont eux aussi devant leur écran ».

… mais également à la presse papier
De son côté, la presse se consomme aujourd’hui autant en ligne que sur papier, même si ce dernier conserve un attachement historique, puisque près d’un Français sur deux (49 %, contre 52 % en 2011) préfère le papier, alors que 40 % d’entre eux le lisent sur ordinateur. Les tablettes ont séduit près d’un quart (22 %) de leurs possesseurs pour lire les journaux, mais 39 % préférent toujours le papier. Pourtant, si elle résiste mieux en France qu’ailleurs, Alexandre Buselli est plus dubitatif quant à son avenir. « Il y a une sorte de rite autour du journal qui n’existe pas ailleurs, ce qui explique l’attachement des Français pour le papier. Mais elle va inévitablement reculer, comme partout. » Il est plus optimiste pour la presse magazine « qui est à mi-chemin entre le quotidien, que l’on jette à la fin de la journée, et le livre, l’objet que l’on peut lire tranquillement. Le magazine restera viable ».

Les tablettes émergent timidement
Une tendance, que l’on sentait poindre en 2011, se confirme cette année, même si elle est encore timide : l’émergence des tablettes numériques dans les foyers. Le taux de pénétration est encore faible (8 % des foyers français équipés), mais l’acquisition d’une tablette modifie en profondeur les pratiques : 70 % l’utilisent à la place de leur ordinateur portable et un quart préfère déjà lire les journaux dessus. « Et les tablettes vont encore prendre des parts de marché », insiste Alexandre Buselli.

Pas de révolution sur les réseaux sociaux
Rien de nouveau du côté des réseaux sociaux : la révolution n’a pas encore eu lieu en France. Loin devant l’utilisation de Facebook, de Twitter ou de forums, les mails sont encore l’activité préférée de 45 % des Français.

Publicité sur Internet : oui aux messages ciblés
Un Français sur deux cite désormais Internet comme « un média d’influence publicitaire », alors qu’ils n’étaient que 23 % il y a un an. En revanche, une large majorité de Français (77 %) trouve la publicité sur Internet plus intrusive que dans la presse, et un tiers pourrait payer pour moins la subir. Pourtant, plus de 30 % sont prêts à donner des informations personnelles pour recevoir des publicités plus adaptées à leurs centres d’intérêt. Si Alexandre Buselli avait un conseil à donner, ce serait donc de « développer la publicité qualitative, plus ciblée, car la publicité de masse sur Internet ne fonctionne pas et plaît moins ».

Source : Les Clés de la Presse

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :