Skip to content

Le Figaro recueille les fruits de ses investissements

17/02/2012

Le Groupe Figaro se porte bien, même si les incertitudes liées à la conjoncture le contraignent à la rigueur. Tel est le message qu’a voulu faire passer hier Marc Feuillée, son directeur général, lors de sa grand-messe interne à l’attention des salariés. Le groupe n’a pas lésiné sur les investissements : il a au total investi 10 millions d’euros l’an dernier, dont 7 dans les nouvelles « chaînes thématiques » de son site Internet (santé, golf, vin, etc.). Sans pour autant dégrader sa rentabilité : son résultat d’exploitation a augmenté, à 36,1 millions d’euros (+ 4,6 %), pour un chiffre d’affaires de 565 millions, lui aussi en hausse (+ 1,6 %).

Le groupe, qui emploie désormais 1.700 personnes, a notamment profité des bonnes performances de son pôle numérique. Les annonces classées sur Internet (Figaro Classified, ex-Aden Classified) ont ainsi à elles seules dégagé 10 millions d’euros de résultat d’exploitation. Au total, le numérique a représenté l’an dernier 20 % du résultat comme des revenus. Et l’objectif est de passer à 25 % cette année.

La presse affiche de son côté des performances encourageantes. La décision de vendre « Madame Figaro » séparément du quotidien, au format pocket, a porté ses fruits : elle apporte de 25.000 à 30.000 exemplaires chaque semaine au féminin, dont la diffusion a progressé de 6,4 % l’an dernier, à 449.798 exemplaires. Le pôle « news » (« Le Figaro », lefigaro.fr et « Le Figaro Magazine ») est de son côté toujours en perte, d’un peu plus de 3 millions d’euros. Mais le magazine est devenu bénéficiaire et le site est à l’équilibre. Les fameuses chaînes thématiques lancées depuis l’automne ont à cet égard bien contribué à la croissance de l’audience du figaro.fr (premier site d’information en France avec 7,7 millions de visiteurs uniques en décembre) : selon Marc Feuillée, la chaîne Santé compte 600.000 visiteurs uniques, et la chaîne Vin 300.000. Le groupe va poursuivre ces lancements dans les prochains mois (Bourse, nautisme…), ambitionnant de franchir la barre des 8 millions de visiteurs cette année.

Enfin, le quotidien lui-même, dont la diffusion a augmenté l’an dernier de 1,3 %, à 321.101 exemplaires (et de 0,7 % hors ventes groupées aux hôtels ou aux compagnies aériennes) a réduit son déficit. Et malgré les réticences récemment affichées par la SDJ (société des journalistes) à soutenir trop ouvertement la candidature de Nicolas Sarkozy, le quotidien ne risque pas de changer de cap. Le numéro du week-end dernier, portant le président en couverture du « Figaro Magazine », a réalisé la meilleure vente depuis 2008, à près de 490.000 exemplaires.

Source : Les Echos

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :