Skip to content

Comment Métro entend devenir « le maillon fort » de la presse gratuite

18/01/2012

Six mois après avoir été repris à 100 % par TF1, Métro présente aujourd’hui à la presse son nouveau visage, avec un seul objectif : « devenir le leader du marché », comme l’a expliqué Edouard Boccon-Gibod, président de Métro France, dans un entretien aux Clés de la presse.

Remplir la fonction média de la presse gratuite
Ses concurrents sont prévenus : désormais détenu à 100 % par le groupe TF1, Métro s’apprête à reprendre l’offensive. « TF1 n’est pas là pour regarder passer les trains, mais pour devenir le leader du marché », prévient son président. Pour cette nouvelle mouture, qui devrait sortir « avant la fin de l’hiver », le groupe TF1 entend proposer une offre d’information tout au long de la journée : le matin en mobilité avec Métro, puis avec les journaux TV de 13h et 20h, et à n’importe quel moment sur le Web. « Nous avons bâti une stratégie en trois temps, résume Edouard Boccon-Gibod : la rénovation du journal, l’optimisation de la distribution et l’innovation. »

Passage au reverse publishing
Métro va donc à adopter un format réduit, plus proche de celui de ses concurrents, ainsi qu’une qualité d’impression augmentée grâce au procédé Waterless, proposé par l’imprimerie du Figaro. Quant au contenu, « il doit être plus concernant, insiste Edouard Boccon-Gibod. Métro doit donner un maximum d’informations sur tous les secteurs en évitant les références institutionnelles.» Pour cela, le quotidien gratuit s’apprête à réorganiser sa rédaction en suivant le système du « reverse publishing », qui consiste à écrire d’abord pour les supports digitaux, ensuite pour le print. « Cela nécessite de modifier fondamentalement l’état d’esprit de la rédaction, souligne Edouard Boccon-Gibod. L’idée est d’inverser la tendance actuelle et de mieux répondre à la promesse de mobilité. »

Synergies avec le groupe TF1
Ces différents chantiers devraient permettre au quotidien Métro de retrouver le chemin de la rentabilité à l’horizon 2012-2013. Les synergies entre TF1 et Métro vont naturellement se multiplier, notamment au niveau publicitaire. « Si la régie reste chez Métro, elle est désormais pilotée directement par TF1 publicité », souligne Edouard Boccon-Gibod. Pour l’heure, sept offres couplées ont déjà été lancées. « Elles permettront à Métro d’avoir accès à d’autres univers. »

Source : Les Clés de la Presse

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :