Skip to content

PSA, seul constructeur européen à voir ses ventes reculer en 2011

13/01/2012

Les ventes mondiales de voitures de PSA ont reculé de 1,5 % l’an dernier. En cause, les mauvais résultats sur le marché européen. Alors que l’hypothèse d’un rapprochement avec Fiat refait surface, la direction nie toute discussion, mais ne ferme pas la porte au principe d’un mariage.

Dur atterrissage pour PSA. Alors que tous les constructeurs européens annoncent depuis quelques jours des volumes de ventes record au titre de 2011, y compris son concurrent Renault plutôt pauvre en nouveaux modèles, la maison mère de Peugeot et de Citroën a affiché hier une cuisante baisse de ses livraisons, liée à de mauvais résultats en Europe.

Les ventes mondiales de PSA Peugeot Citroën sont en recul de 1,5 %, à 3,55 millions de véhicules, malgré la montée en puissance des deux marques dans des régions florissantes comme l’Amérique latine, la Chine ou la Russie. « La baisse s’explique avant tout par ce qui s’est passé en Europe », indique Frédéric Saint-Geours, le tout nouveau directeur des marques, qui vient de succéder au pied levé à Jean-Marc Gales. Sur le Vieux Continent, qui représente encore 58 % des commandes totales, les immatriculations ont dévissé de 6,8 %, faisant perdre près d’un point de part de marché au premier constructeur français. La présence de plusieurs véhicules très récents, comme la Peugeot 508 ou les Citroën C4 et DS3, n’y aura rien changé.

La 207 très concurrencée
Comment expliquer ce revers ? « Il y a d’abord eu une guerre des prix intense au deuxième semestre, que nous n’avons suivie qu’en partie. Par ailleurs, dans le segment B, la Peugeot 207 en fin de carrière, a été très concurrencée, en attendant le renouvellement de notre offre en 2012 », indique le nouveau numéro deux de PSA. Autres éléments qui n’ont pas aidé : la pénurie de vis courant octobre en raison d’un énorme bug chez son principal fournisseur, Agrati, et l’effondrement de plusieurs marchés du Sud, comme l’Espagne et l’Italie.
Conséquence indirecte, plus positive, de la chute des ventes de petites autos : le prix moyen des voitures commercialisées a enfin remonté, grâce au lancement de la ligne DS et aux meilleures ventes de grandes voitures chez Peugeot, Dans quelles proportions ? La direction reste muette avant la publication des résultats financiers à la mi-février. Mais elle a annoncé la couleur en prédisant que la division automobile affichera des pertes conséquentes au titre de 2011.
« Le groupe est encore insuffisamment armé pour affronter les vents contraires lorsque le marché européen est mal orienté », expliquait récemment son état-major aux représentants du personnel. PSA, qui se targue régulièrement de produire davantage de véhicules en France que son rival Renault, paie aussi ce décalage par des coûts de structure plus élevés. Et malgré son essor hors d’Europe, il reste très dépendant de cette zone, plus proche en cela de Fiat que du groupe Volkswagen.

Réussir les prochains lancements
Les prochains trimestres ne sont pas très encourageants à cet égard : le marché européen est attendu en baisse de 3 % cette année, tandis que les autres régions clefs devraient progresser de 5 % à 10 %. En Europe, pas de coup de baguette magique à attendre : « Nous ne défendrons pas nos parts de marché à tout prix », ajoute le responsable commercial, qui tient à concentrer ses moyens sur trois priorités : réussir « les lancements très importants » comme la Peugeot 208, « le début d’année », et « le virage vers la globalisation ». Un discours que ne renierait pas Jean-Marc Gales, qui part officiellement « parce qu’il avait un projet personnel différent ».
Interrogé enfin sur les nouvelles rumeurs de rapprochement entre PSA et Fiat, le membre du directoire reste évasif : « Il n’y a pas d’alliance en cours […]. Nous n’excluons pas une alliance plus importante que les partenariats actuels, mais il faut qu’elle réponde à trois conditions : la cohérence par rapport à notre stratégie, la génération de synergies réelles et le maintien de notre indépendance. » Un triptyque déjà mis en avant par la famille Peugeot lors des discussions inabouties avec Mitsubishi.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :