Skip to content

4 chaînes TNT passent le million de téléspectateurs

25/11/2011

Les audiences se révèlent de plus en plus volatiles sur le prime time.

De plus en plus volatiles. Les dernières audiences de la télévision sont là pour prouver que désormais toutes les chaînes, historiques ou nouvelles de la TNT, « sont tous les soirs sur la même ligne de départ », note Philippe Nouchi,
directeur de l’expertise médias de l’agence VivaKi (Publicis). Pour la troisième fois consécutive, quatre chaînes de la TNT – en l’occurrence, TMC, Gulli, W9 et France 4 – ont largement dépassé mardi soir le million de téléspectateurs. Chacune d’entre elles a affiché au moins 4 % de part d’audience. Ensemble, elles ont même totalisé 17,4 %. Les deux leaders, TMC et
W9, ont triomphé avec des magazines d’enquête, tandis que Gulli et France 4 ont surfé sur deux films de catalogue (La Course au jouet et Anthony Zimmer). Des programmes qui assurent les belles heures des petites chaînes mais qui ne sont pas forcément les blockbusters des grands diffuseurs dont les téléspectateurs
attendent plutôt de grands programmes événementiels. « Cela prouve, explique Philippe Nouchi, que désormais l’offre de complément a été bien intégrée par les téléspectateurs qui, dans leur choix de programmes, ne raisonnent plus du tout à six chaînes, mais au minimum à dix. » Mardi soir, la plupart des historiques – France 2, France 3, M6 – se sont situées bien au-dessus de
leur moyenne mensuelle. Le groupe public a tiré son épingle du jeu car ses quatre chaînes ont totalisé « plus de 8,7 millions de téléspectateurs et
une part d’audience de 31,2%».

Concurrence frontale
En revanche, la soirée a été moins bonne pour TF1 qui avec un match de la Ligue des champions (Lyon-Ajax d’Amsterdam) est passée sous le seuil des 20 %. « Il est certain, note-t-on au sein de la chaîne, qu’avec un match de football qui intéresse plutôt les hommes passionnés de sport, la soirée était moins fédératrice. Pour contrer la volatilité de l’audience, il faut plus que jamais se concentrer sur les programmes événementiels et familiaux. » Depuis
l’amorce de la conversion de la France au numérique en 2005, l’évolution des audiences des nouvelles chaînes ne dépend plus de la progression de la couverture numérique, cette dernière étant aujourd’hui quasi totale.
La concurrence est frontale sur la tranche la plus courtisée de la télé, celle du prime time. Un constat à méditer alors que le Conseil supérieur de l’audiovisuel s’apprête à attribuer six nouvelles fréquences de TNT. De nouvelles chaînes qui seront capables, prédit-on, de grignoter 10% de part d’audience, cette fois-ci autant aux historiques qu’aux nouvelles chaînes
de la TNT.

Source : Les Figaro

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :