Skip to content

Beauty Factory : les offres digitales de GMC

17/10/2011

GMC Factory et les rédactrices beauté du groupe Marie Claire ont présenté la Beauty Factory et son Beaut-ebook le mardi 11 octobre. Cet espace d’échange entre les marques et les lectrices permettra au groupe de partager avec les annonceurs son expertise des lectrices et internautes consommatrices beauté, et de mettre aux services des marques :
– un boudoir digital, qui permet d’avoir un accès privilégié à une communauté de « beauty addicts »
– un Beaut-ebook, qui propose un suivi des tendances qui font la beauté d’aujourd’hui et de demain
– des offres et services pour booster les plans médias des marques

Le boudoir digital
GMC Factory a lancé son premier boudoir digital sur Facebook. Ce lieu de rencontre et de conversation est composé de cent lectrices et internautes, toutes « beauty addicts ». La première session de 15 jours a permis de rentrer au coeur de l’intimité et du quotidien de ces femmes, et de faire le point sur leurs perceptions et leurs attentes. La conversation s’est faite entre ces femmes et des journalistes et des marques, mais aussi des experts. Cette interface a engendré une transparence de parole, beaucoup de partage dans une ambiance intimiste et enthousiaste.

Le Beaut-ebook
La première édition du Beaut-ebook voit le jour en ce mois d’octobre. Il est dédié aux tendances beauté, et permet d’explorer et de partager les champs de la beauté. Il décline la beauté en plusieurs « catégories ». Tout d’abord, la beauté performante, qui se base sur l’action et la matérialité des produits. Les femmes attendent des produits qu’ils soient réels avec des performances et des résultats immédiats, mais avec aussi une efficacité à long terme. Ensuite, la beauté est avant tout émotionnelle, avec un côté glamour, sensuel et sensoriel. Les femmes soulignent aussi le plaisir d’utiliser les produits pour leur texture, leur parfum, ainsi que le plaisir de se sentir belle. 67% des femmes sont prêtes à payer plus pour des produits Bio, mais le Bio est porteur d’avenir pour seulement 31% d’entre elles. En effet, elles n’y retrouvent pas aujourd’hui leurs codes « sensoriels », et d’après elles, le Bio gagnerait à surfer sur les mêmes recettes que les produits de beauté pour séduire les consommatrices. De plus, la beauté est rythmée par différents rituels. La beauté est une réalité quotidienne pour les femmes, qui y retrouvent une habitude rassurante dans le fait d’avoir des repères et des « grigris », mais qui aiment aussi découvrir de nouveaux produits. La beauté correspond pour elles à une pause bien-être, avec un tempo défini en trois temps : hydratation, maquillage/démaquillage, et parfum. Les médias jouent également un rôle dans ce rituel, car un magazine féminin est souvent le premier point de contact beauté pour les femmes et correspond à un moment de plaisir et de détente pour elles.
Pour finir, le Social Beauty illustre l’aspect social et de partage de la beauté. En effet, la beauté prend forme dans la parole et l’échange entre copines, mais aussi parmi les marques, experts et médias, qui permettent aux femmes de se faire un avis sur les produits et les marques. Les égéries sont également un repère essentiel pour les consommatrices, avec des figures chics et élégantes qui sont une caution de marque. Mais les consommatrices ne s’identifient plus, d’où un besoin d’humanisation de la beauté avec des égéries qui ne sont pas forcément parfaites.

Les offres et services inédits
La Beauty Factory aide les marques à communiquer plus efficacement et de façon plus créative à travers trois dispositifs communautaires :
le Beauty Boudoir : le boudoir digital ouvre ses portes aux marques sur Facebook pour engager le dialogue avec des expertes beauté afin d’aider les marques à répondre à une problématique marketing (test de nom, de création, de packaging, choix d’égérie ou de signature…). Les marques pourront donc, dans un premier temps, et gratuitement, être en relation avec cent femmes « beauty addicts » lors d’un créneau de 2 heures, puis dans un deuxième temps, la GMC Conseil analysera les consultations et restituera le bilan. Les dates d’ouvertures du boudoir digital sont les suivantes :
– du 20 au 28 octobre 2011, avec pour thèmes leaders les parfums et le maquillage
– du 8 au 16 décembre 2011, avec pour thème leader la minceur
– du 15 au 23 mars 2012, avec pour thèmes leaders les solaires et les capillaires
– du 14 au 22 juin, avec pour thèmes leaders les tendances beauté et les soins

la Beauty Box : la Beauty Factory organise, grâce à la Beauty Box, des tests de produits afin de faire réagir la cible sur un espace dédié à l’opération, et une communication autour de l’expérience. L’opération, qui coûtera 10 000 € à la marque, s’organise en quatre temps : le recrutement, l’enquête online, le recueil d’expérience, et la révélation print/web/hors-média (non incluse dans le prix)

le Beauty Buzz : ce dispositif permet de mobiliser le réseau beauté de la GMC Factory à travers ses plates-formes communautaires, ses sites internet et ses magazines pour accroître la visibilité et la résonance des marques ou produits. Ce dispositif, à 33 000 €, se déroule en quatre temps :
Le teasing de deux semaines qui lancera l’évènement
Une semaine de débat entre la GMC Factory, la marque et la consommatrice,
La révélation print/web/hors-média (non incluse dans le prix)
La prolongation multimédia avec une invitation à prolonger le débat sur les sites et pages Facebook.

Source : Les Blogs Medias

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :