Skip to content

La FNAC tente à nouveau sa chance sur le marché des liseuses

12/10/2011

Après l’échec du FnacBook, l’enseigne de PPR s’apprête à mettre sur le marché une nouvelle liseuse. Lancée en partenariat avec le fabricant canadien Kobo et baptisée « Kobo by FNAC », elle s’appuiera sur un catalogue de 80.000 titres en langue française.

L’échec de la liseuse FnacBook, lancée en novembre 2010 au prix élevé de 199 euros, ne décourage pas les ambitions de la FNAC dans le livre numérique. L’enseigne de produits culturels de PPR a annoncé hier un partenariat qualifié de « complet » avec le fabricant canadien Kobo pour lancer une nouvelle liseuse électronique baptisée « Kobo by FNAC ».
Pour l’heure, Alexandre Bompard, le PDG de la FNAC, n’en dit pas plus. Il maintient notamment le suspense sur la date de lancement de la nouvelle machine, ainsi que sur son prix de vente. Seule certitude, la liseuse sera présente dans les rayons et sur le site Web du distributeur avant les fêtes de Noël, pour ne pas laisser le champ libre à Amazon. Vendredi, le géant américain de la vente sur Internet a donné le coup d’envoi aux précommandes pour sa liseuse Kindle, commercialisée à 99 euros.

« Solution complète »
« Pour être compétitif, il nous fallait développer un produit plus attractif et innovant », estime Alexandre Bompard. Alors que la première liseuse de la FNAC n’a pas rencontré le succès escompté -15.000 unités écoulées à fin juin -, le distributeur estime être aujourd’hui en mesure d’apporter au public une « solution complète » articulée autour de trois grands atouts : une liseuse de nouvelle génération, des applications pour tous les systèmes d’exploitation et un large catalogue constitué de 80.000 titres en langue française, auxquels s’ajouteront plus de 2 millions d’ouvrages en langue anglaise apportés par Kobo.

Un enjeu vital
Pour la FNAC, il s’agit d’une « rupture technologique », souligne son PDG, rappelant que Kobo est leader au Canada, avec plus de la moitié du marché du livre numérique, et numéro trois aux Etats-Unis.
Sur le plan commercial, Alexandre Bompard se dit persuadé du potentiel de ce marché en France même si son démarrage sera sans doute plus lent qu’aux Etats-Unis. « Collectivement, nous sommes convaincus qu’il s’agit d’un marché additionnel à celui du livre physique, qui peut nous amener des nouvelles générations de lecteurs », explique-t-il. Selon lui, le niveau de prix auquel seront commercialisés les e-books sera déterminant pour le démarrage du marché. « Les éditeurs auront la responsabilité de le fixer tout en préservant la valeur de leur produit », souligne-t-il. La nouvelle liseuse est aussi l’occasion pour la FNAC de revoir son organisation interne. Désormais, le produit sera géré par la direction commerciale. « En magasin, ajoute Alexandre Bompard, la liseuse sera présentée tant au rayon technique qu’au rayon livre, car je suis persuadé que son succès dépend de la pédagogie dont nous saurons faire preuve. »
L’enjeu du livre numérique est vital pour la FNAC, que PPR espère vendre prochainement. Le livre représente en effet 20 % du chiffre d’affaires de l’enseigne (1,85 milliard d’euros au total au premier semestre 2011, en retrait de 2,7 %), laquelle se trouve aussi confrontée au recul du marché de la musique et à l’atonie des ventes de produits bruns et high-tech.
Le partenariat passé avec Kobo, montre également que la FNAC, dont le résultat opérationnel courant est passé de 38 millions au premier semestre 2010 à… 1 million sur les six premiers mois de 2011, n’a plus vraiment les moyens de se lancer seule dans des développements stratégiques.

Source : Les Echos

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :