Skip to content

Le marché informatique français en très forte baisse

18/08/2011

Pour le quatrième trimestre d’affilée, les ventes de micro-ordinateurs ont reculé en France, selon Gartner. La baisse s’accélère, alors que les investissements dans le monde professionnel chutent également. Apple continue en revanche de croître et intègre le Top 5 des fabricants.

Le déclin du marché des micro-ordinateurs se poursuit en France. Au deuxième trimestre, les ventes ont reculé de 17,8 % (en volume), avec 2,3 millions d’unités écoulées. C’est le quatrième trimestre consécutif de baisse pour le marché, selon le cabinet Gartner. Et la tendance s’accélère, la baisse n’ayant atteint que 15,5 % au premier trimestre. La situation dans l’Hexagone reflète celle vécue dans toute l’Europe de l’Ouest, où les ventes ont chuté de 19 %. Mais, parmi les trois principaux marchés européens, la France affiche la plus mauvaise performance, alors que le Royaume-Uni et l’Allemagne reculent respectivement de 15 et 13,3 %.

Seul rescapé parmi les grands fabricants, Apple, le fabricant des Mac, continue de croître sur le marché français. La firme à la pomme a vu ses ventes progresser de 6,4 % sur le trimestre. Ce qui lui permet aujourd’hui de se hisser pour la première fois dans le Top 5 des fabricants en France, avec une part de marché de 5,8 %, évinçant ainsi Toshiba. Son poids serait encore plus important si les ventes de l’iPad étaient intégrées au calcul -comme c’est le cas dans certains cabinets d’étude.

Le succès des nouveaux terminaux mobiles comme les tablettes et les « smartphones » explique en partie la faiblesse de la demande de micro-ordinateurs dans le grand public, selon Gartner. Le phénomène de cannibalisation, notamment envers les portables, est avéré. Le segment des mini-PC (« netbooks ») est celui qui en souffre le plus, avec des ventes divisées par 2 en France par rapport à 2010. La sortie de l’iPad 2, en mars, vendu à 9,2 millions d’unités dans le monde en un trimestre, a pesé. Les spécialistes des « netbooks », Acer et Asus, en sont les principales victimes : leurs ventes ont respectivement chuté de 40 % et 23 %. Acer a en outre souffert d’un niveau de stocks trop important chez les distributeurs. Selon le cabinet GfK, 1 million de tablettes devraient s’écouler en France en 2011.

Le marché professionnel cale
Contrairement aux précédents trimestres, le marché professionnel n’a pas permis de limiter la casse. Les ventes ont effet reculé de 9 % sur le segment des entreprises et des administrations. Un phénomène visible sur tout le continent, imputable à la dégradation de la conjoncture économique, selon Gartner, malgré la poursuite de la migration au sein des directions informatiques vers le système d’exploitation Windows 7 de Microsoft, sorti fin 2009. Les résultats plutôt décevants de Dell confirment cette tendance négative. Le constructeur, bien implanté dans le monde professionnel, a vu son chiffre d’affaires reculer de 4 % en France au deuxième trimestre.

Les perspectives pour le semestre en cours restent mitigées. « Le marché français devrait s’améliorer, tiré par des offres plus séduisantes que l’an dernier pour la rentrée et un catalogue de nouveaux produits, » pronostique Isabelle Durand, de Gartner, qui prévient toutefois que le flux de nouvelles tablettes attendues et les difficultés économiques pourraient dans le même temps avoir un impact sur le marché.

Source : Les Echos

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :