Skip to content

Les Américains s’informent plus sur Internet que dans les journaux

15/03/2011

Pour la première fois, Internet est plus utilisé que la presse écrite comme source d’information aux Etats-Unis, selon le Pew Research Center. L’an dernier, Internet y a aussi dépassé les journaux en termes de recettes publicitaires.
En plein bouleversement, l’industrie de l’information a connu en 2010 un tournant majeur : pour la première fois, les Américains se sont davantage informés sur Internet que dans les journaux, selon l’étude annuelle « The State of the News Media 2011 » du Pew Research Center. Interrogés en décembre 2010, 46% d’entre eux ont cité Internet comme source principale d’informations, devant la presse écrite (40%). Seules les télévisions locales (50%) dépassent désormais l’information en ligne. Les supports mobiles se sont en outre largement démocratisés : près de la moitié des Américains (47%) ont utilisé leur mobile pour s’informer. En janvier 2011, 7% d’entre eux possédaient une tablette, mais à peine 10% de ceux qui ont téléchargé des applications de leurs journaux ont payé pour cela. Ce virage historique marque-t-il un pas de plus vers une fin du papier ? En tout cas, le déclin des journaux se poursuit. La diffusion des quotidiens américains a baissé de 5% en 2010 (–10% en 2009), et celle des magazines de 8,9%. Et, là encore pour la première fois, Internet dans son ensemble a généré l’an dernier davantage de recettes publicitaires que les quotidiens : au total, 25,8 milliards de dollars, en hausse de 13,9 % par rapport à 2009, selon eMarketer. A l’inverse les revenus publicitaires des quotidiens papier ont baissé de 6,4% (après une chute de 26 % en 2009). Le Pew Research Center les estime à 22,8 milliards de dollars, auxquels s’ajoutent 3 milliards de revenus, générés par leurs sites Internet.
Réfractaires aux péages
Petit espoir, 23% des Américains déclarent qu’ils seraient prêts à payer 5 dollars par mois (et 18% 10 dollars par mois) pour une version en ligne de leur quotidien local s’il disparaissait en version imprimée. Mais pour le moment, ils sont plutôt réfractaires aux péages sur Internet. Alors qu’une quarantaine de journaux ont proposé des contenus payants sur leurs sites, à peine 1% des utilisateurs ont payé pour y accéder. Du coup, beaucoup de sites ont abandonné. Seuls ceux qui proposent de l’information financière professionnelle, comme le « Financial Times » ou le « Wall Street Journal » maintiennent un péage sur l’essentiel des contenus. L’étude note aussi la dépendance croissante des fournisseurs d’information sur Internet, à l’égard des régies publicitaires, des agrégateurs ou réseaux sociaux qui leur apportent de l’audience, mais aussi des fabricants de supports mobiles (comme Apple) ou de développeurs de systèmes (comme Google) qui distribuent leurs articles et vidéos. Côté audiovisuel, l’étude met en évidence l’affaiblissement de l’audience des trois principales chaînes d’informations diffusées par le câble – CNN, Fox News et MSNBC – en dépit d’une hausse de leurs résultats financiers, là aussi pour la première fois depuis au moins douze ans. Elles ont perdu 16% de leurs téléspectateurs en prime time (et 12% dans la journée) selon Nielsen Media Research, CNN étant la plus touchée avec une chute d’audience estimée à 37%. Chacune des chaînes joue à fond la carte du Web pour élargir son audience. Pour l’instant, la concurrence des services de vidéo à la demande n’a pas eu un fort impact sur les abonnements au câble. Selon SNL Kagan, seulement 119.000 abonnés sur 100 millions auraient résilié leurs contrats au cours des trois derniers mois de 2010.

Source : Les Echos

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :