Skip to content

En 2010, le web représente 12,5% des investissements publicitaires bruts français

08/02/2011

En 2010, le web représente 12,5% des investissements publicitaires bruts français, soit 3,318 milliards d’euros. C’est ce que révèle le baromètre IAB-SRI (réalisé par Kantar Media) présenté hier matin.
Le nombre d’investisseurs sur le Web a dépassé pour la première fois cette année la barre des 5000, ils ont été 5069 à investir dans l’achat d’espace publicitaire sur le Web, soit + 2,6 % par rapport à 2009.
Les annonceurs fidèles à Internet, génèrent à eux seuls 92% des recettes publicitaires brutes online. Ces annonceurs ont consacré en moyenne 15,4% de leur budget au Web, et sont donc sur-investisseurs au regard du poids Internet moyen (12,5%).
Le baromètre indique que 63% des annonceurs présents sur le Web ont une stratégie plurimédia et représentent 99% des investissements sur le display, soit la quasi-totalité des investissements du média.
Une hausse du mix TV et Web est à noté puisque 67% des annonceurs en TV nationale font également du Web.
Le secteur de la Banque/assurance a investi 352,1 millions d’euros bruts et le secteur Culture/Loisirs, 347,3 millions d’euros bruts
Ces deux secteurs sur investisseurs sur le média, puisque leur part de budget allouée au Web est supérieure à la moyenne (18,8% et 16% pour une part de marché moyenne s’élevant à 12,5%)
Avec le cumul des secteurs de l’alimentation, la boisson, l’hygiène/beauté (circuit food) et l’entretien, la grande consommation entre pour la première fois dans le « top sectoriel » en 3eme position avec 321,2 millions d’euros bruts investis.
La grande consommation est le 1er secteur sur le plurimédia et reste sous investisseur sur Internet avec 6,9 % du budget des annonceurs en moyenne, ce qui en fait un secteur à fort potentiel de croissance pour l’année 2011.
Dior, est le 1er annonceur de son secteur sur le plurimédia et l’est également sur le Web.
De plus en plus d’annonceurs des secteurs de la beauté sélective et de la distribution spécialisée communiquent sur le media Internet. Les annonceurs de la beauté sélective lui consacrent 52,3 millions de leurs investissements d’euros bruts et ceux de la distribution spécialisée, 95 millions d’euros bruts.
Les 10 premiers annonceurs de chacun de ces secteurs surinvestissent le média en consacrant une part de leur budget publicitaire supérieure à la moyenne (8,5% pour le secteur de la beauté et 5,7% pour la distribution spécialisée).

Source : Doc News

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :