Skip to content

Google lance Boutiques.com et fait ce qu’il sait faire

19/11/2010

Google a lancé cette semaine le site Boutiques.com, un agrégateur de mode.
Le groupe est parfaitement cohérent avec sa mission de répertorier toute l’information disponible et d’en organiser l’accès.
Le résultat est impressionnant et laisse songeur quant aux applications possibles à d’autres secteurs que la mode.

Un agrégateur malin
– Le site agrège du contenu mode et des boutiques par style, célébrité, designer, retailer, blogueur, etc.
– Une fonctionnalité recommandation : le site propose de créer sa propre boutique en ligne en fonction d’un test de préférences à partir de photos de mannequins puis d’un QCM qui détermine son style, ses préférences en termes de vêtements à porter, de designer, etc. Boutiques propose alors à l’utilisateur logué une recommandation d’articles à acheter.
Un moteur de recommandation qui s’affine avec le temps : grâce aux boutons Love et Hate disponibles sur chaque photo, le site affine continuellement sa connaissance de nos goûts. Un peu à la manière d’un Pandora dans la musique ou d’un Amazon.

Une technologie très au point de reconnaissance visuelle
– Boutiques s’appuie sur la technologie de Like.com, site racheté par Google en aout 2010. Like.com avait déjà développé une série de sites mode pour exploiter sa techno : couturious.com, covet.com, weardrobe.com, whattowear.com, etc.
– Boutiques reprend toutes les fonctionnalités de ces sites : streetstyle social network, questions réponses, personnalisation du shopping, simulateur de création de looks.
– Le moteur de recherche visuel « apprend » à reconnaitre les looks, couleurs, silhouettes, etc. par le biais d’un travail en amont entre des stylistes et des ingénieurs. Le relais est pris par les internautes eux-mêmes par le moteur de recommandation.
– Boutiques « aspire » donc les looks de milliers de retailers et contient déjà plus de 500000 références.

Un modèle parfaitement en ligne avec le positionnement de Google dans la chaine de valeur
– Le site ne fait pas d’e-commerce, il renvoie à des boutiques en ligne existantes. En cliquant, j’ai été redirigé vers Barney’s, Colette, Bloomingdales… les grands retailers en ligne.
– J’imagine que le site négociera dans un second temps des accords de fees de redirection pour le trafic ainsi redirigé. Pas difficile quand les retailers s’apercevront de l’afflux de trafic hautement qualifié généré.
– C’est en phase avec la mission de Google de répertorier et organiser l’accès à l’information mondiale. Et c’est cohérent avec le positionnement sur la chaine de valeur, entre l’internaute et les entreprises.

Un mouvement de plus de Google vers la recommandation sociale (beware, Facebook !)
– La technologie exploitée se rapproche plus de la vision du web de Facebook (par recommandation sociale) que de celle du Google search traditionnel par indexation.

What’s next : ce que je ferais à la place de Google
– Je proposerais une solution de Boutiques en marque blanche aux retailers, marques, designers.
– Je proposerais aussi un service de boutique en ligne à destination des designers indépendants, voire des blogueuses influentes. Pourquoi ne pas imaginer un système de partage des redirection fees avec les blogueuses qui créent leur boutique ? Une sorte d’affiliation, en quelque sorte.
– Je développerais le côté réseau social, comme l’a fait Be de Lagardère en France, en améliorant l’interface utilisateur, en développant le streetstyle comme un lookbook.nu et en incorporant des fonctionnalités sociales : messagerie, Facebook Connect, Twitter.
– Je ferais connaitre le site en passant des partenariats avec les principaux magazines de mode, je développerais le contenu en demandant aux blogueuses d’intervenir directement sur le site. Je ferais aussi des opérations spéciales avec des recommandations de retailers ou de stylistes, un peu à la manière des collaborations ponctuelles de H&M avec des designers reconnus.
– Je développerais un widget que les blogueuses pourront importer sur leur site afin de renvoyer à leur boutique sur le site.
– Je pousserais l’intégration avec Google Goggles afin de pouvoir prendre une photo de look dans un magazine et de renvoyer à l’appli Boutiques.com qui reconnaîtra les vêtements et renverra à des retailers.
– Je ferais un Boutiques pour homme à l’échelle mondiale.
– Je déclinerais le même concept au design, à la déco, aux cadeaux, au food…

Source : Les Temps Dansent

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :