Skip to content

Spot.us, le modèle américain

22/10/2010

Spot.us a déjà publié 101 articles et levé 250.000 dollars auprès des internautes.

David Cohn était assistant de recherche à l’université lorsqu’il a eu l’idée de Spot.us il y a deux ans. « Je travaillais sur le sujet pour un livre », raconte le jeune Californien de vingt-huit ans. Le principe est simple : les journalistes exposent leur idée d’enquête sur le site, et y associent un budget. Les lecteurs intéressés apportent ensuite la somme qu’ils veulent. Lorsque le montant souhaité est atteint, l’enquête est réalisée, puis publiée sur le site. David Cohn essaie aussi de la vendre à des éditeurs, journaux ou sites Internet. « Nous essayons d’en financer ainsi la moitié. Mais nous y parvenons rarement »,indique-t-il. Au total, Spot.us, qui se concentre sur l’information locale et communautaire, a publié 101 articles à ce jour pour un budget moyen de 900 dollars par article. Mais cette moyenne cache des montants très variables : certains ont coûté 300 dollars, d’autres plus de 10.000 dollars. C’est le cas de l’enquête sur des déchets flottants dans le Pacifique nord, publiée en 2009 par le « New York Times », qui a valu son heure de gloire à Spot.us. Seuls 15 % des sujets proposés n’ont pas réussi à se financer. La société elle-même se finance en demandant aux souscripteurs qui le souhaitent de donner 10 % de plus. « La plupart le font », dit David Cohn.Au total Spot.us, qui a bénéficié à son lancement d’un don de 340.000 dollars de la Knight Foundation, a levé 90.000 dollars l’an dernier et table sur 150.000 cette année. La société a toutefois mis en place depuis l’été un système de sponsoring pour compléter son finan cement. Des entreprises (HP, par exemple) invitent des internautes à répondre à des sondages, et les créditent en échange sur Spot.us de sommes à dépenser sur un article choisi. « Pour Spot.us, c’est l’avenir.Les dons des particuliers ne suffisent pas. Et même si nous avons des contributeurs réguliers, aucun journaliste ne se rémunère à temps plein grâce à Spot.us », conclut David Cohn.

Source : Les Echos

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :