Skip to content

Le marché de la photo résiste aux smartphones

07/10/2010

Au premier semestre, les ventes d’appareils photo numériques ont progressé de 4 %, pour 2,302 millions d’unités écoulées. Le marché profite d’innovations (hybrides, 3D, vidéo…) pour résister à la photo sur smartphones.

La photo fait de la résistance. Au premier semestre, les adhérents du Syndicat des entreprises de l’image, de la photo et de la communication (Sipec), qui représente 95 % des professionnels, ont écoulé 2,302 millions d’appareils en France, soit une hausse de 4 % comparée à la même période en 2009. Le marché gagne également en valeur, avec une hausse de 5 %, à 460 millions d’euros.« C’est un bon bilan. Alors qu’on ne cesse de proclamer le déclin des appareils photo à cause de l’essor des ’smartphones’ ou de la vidéo, on constate que la profession a bien réagi »souligne Marc Héraud, directeur général du Sipec. Dans le détail, les appareils compacts restent les rois du marché – 1,953 million d’unités –, devant les reflex, qui affichent une belle croissance de 13 %, à 238.000 unités, confirmant l’amour des Français pour les beaux clichés. D’autant que ce segment peut compter sur l’arrivée récente des hybrides (Sony, Samsung, Panasonic…), appareils reflex dotés d’objectifs interchangeables, qui devraient connaître une forte croissance au second semestre.« Au-delà des hybrides, l’innovation joue un grand rôle dans la croissance actuelle. On a vu cette année beaucoup de nouveautés, que ce soit l’introduction de puissants zooms grands angulaires, de la 3D, de la géolocalisation des photos ou encore la vidéo sur les reflex. Cela a fait du bien au marché »glisse Marc Héraud.

470 photos par semestre
Côté utilisation, les Français sont toujours aussi boulimiques. Selon un baromètre publié par le Sipec et réalisé par Ipsos, les détenteurs d’appareils compacts ont pris en moyenne 470 photos au cours des six derniers mois ! Des scores très au-delà de ceux du téléphone portable (184 photos au cours des six derniers mois), même si ce dernier s’impose comme un appareil à part entière : près du tiers des détenteurs de « smartphones » interrogés par Ipsos prennent des photos chaque jour depuis leur téléphone.« Cette tendance n’est pas forcément une mauvaise nouvelle pour les industriels. Elle permet de populariser la photo auprès des jeunes, chose qui n’était pas possible auparavant avec l’argentique vu le prix des appareils et des pellicules. A moyen terme, on s’aperçoit que cette population s’oriente plus naturellement vers les appareils photo »,juge Marc Héraud.En France, le potentiel est important : selon le Sipec, 68 % des Français sont équipés d’au moins un appareil numérique en 2010. Que faire de tous ces clichés ? Sans surprise, les visuels sont rarement développés – 53 % des Français n’ont développé aucune photo au cours des six derniers mois –, même si l’utilisation des bornes disponibles en grande surface ou l’appel aux professionnels (laboratoires) progresse. Les particuliers préfèrent stocker leurs clichés sur leur PC (94 % des interrogés), les poster sur un site communautaire (33 %) ou les conserver sur leur disque dur (58 %).

Source : Les Echos

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :